LE BLOG

Une ambiance de fin du monde s’était abattue sur le continent le dimanche 7 octobre 2012, quand de nombreux personnages ont commencé à mourir après l’apparition d’un prêtre de niveau 1. Il aura fallu plusieurs heures à Blizzard pour enrayer la crise et empêcher les hackers de faire plus de dégâts.

Quand un bug permet un génocide de joueurs

Champs de squelettes chez les orcs

Plusieurs vidéos du massacre circulent sur le net (voir ci-dessous). Dans celle-ci, on peut voir les avatars tomber les uns derrière les autres sans aucune raison apparente. En effet, les joueurs ne subissaient aucun dégât. Seul le message, "Vous êtes mort" apparaissait sur l’écran avant que le personnage tombait. On y voit aussi des avatars ressusciter et mourir une fois de plus, comme pris dans une spirale infernale.

Selon certaines sources les zones les plus touchées par ce drame sont : les capitales, Twisting Nether, Draenor, Ragnaros, Tarren Mill, Stormwind et Orgrimmar. Il n’y a pas encore de bilan exact, mais apparemment, selon les autorités, les pertes s’élèveraient à plusieurs milliers de victimes.

Un hack de gold farmers

Le hack serait dû à une faille du système, que des personnes mal intentionnées auraient utilisé pour arriver à leurs fins. Faille qui, d’après l’éditeur de Blizzard, a été presque immédiatement corrigée. Grâce à un patch, elle ne devrait plus pouvoir être utilisée.

Apparemment ce drame a été causé par un groupe de personnes (plusieurs dizaines) qui à la base, utilisaient cette faille pour farmer et obtenir des gold sans se fatiguer. Ils auraient débloqué la capacité Aura de la mort. Capacité qui tue tous les personnages joués et contrôlés par ordinateur dans un rayon de plusieurs mètres.

Une affaire vite étouffée

Cependant, peu d’informations sont à notre disposition pour nous permettre d’en savoir plus. D’après l’éditeur de Blizzard Entertainment une enquête plus approfondie serait en cours. Un appel à témoins a, d’ailleurs été lancé : « Si vous avez des informations relatives à cette perturbation, nous vous invitons à envoyer un e-mail à hacks@blizzard.com ».

Heureusement, l’extension Mist of Panderia avait permis à Wow de relancer son intérêt et son attractivité, faisant passer son nombre d’abonnés au-dessus de la barre des 10 millions. On constate avec soulagement que cette crise n’a pas suffi à décourager les joueurs, toujours présents sur les serveurs.


Continuez votre lecture avec : Accueil